297 articles archivés.

Du vénérable bénévolat

  • Imprimer

Définition du bénévolat. Etymologie : du latin benevolus, bonne volonté, venant de bene, bien et velle, vouloir. Le bénévolat désigne une activité de services envers autrui, de son plein gré et sans rémunération.

 

Commencer par une définition permet souvent de recadrer le propos à suivre. Je ne vous parlerai donc ni de politique, ni de phylanthropie, ni de charité chrétienne organisée par des médecins désargentés ou vénaux ...

Pourtant, moi,   le plus athée (après Michel Onfray) des athées dans ce monde toujours  judéo chrétien qui est le nôtre, et fort de quelques années de bénévolat, je peux aujourd'hui affirmer ceci : le bénévolat fait du bien !

Et pas seulement à autrui qui bien entendu ne s'en plaindra nullement surtout tant qu'on ne lui demande pas de devenir bénévole à son tour ! 

Non rassurez vous chers lecteurs qui seraient tentés de de ne pas lire cet article jusqu'au bout, le bénévolat fait aussi et d'abord du bien a soi même !

N'est il pas l'expression laïque du message biblique de la charité ? En faisant du bien aux autres et sans rien en attendre en retour, je me fais d'abord du bien à moi même, je me rends utile à ma communauté, je rends service à autrui, et ce faisant je m' élève quelque peu vers ma condition d'être humain ( ce qui n'est pas une donnée acquise dès la naissance contrairement à l'opinion la plus couramment répandue, cf. Klaus Barbie, O. G., Donald Trump... et j'en passe et des pires...)

 

Si vous ne me trouvez pas assez convaincant, demandez à Jean-Paul, François, David ou à Didier ! Je vous assure chers non bénévoles, vous devriez essayer d'autant que la concurrence est très faible ! Il y a de la place pour tous !

Amis bénévoles en devenir, méditez ce facétieux message ...

 

Je  vous salue, rassurez vous,  bien ...bénévolement !